Voir le monde comme le voit une abeille : c’est très beau !

Grâce à de la lumière ultraviolette, des chercheurs ont pu simuler la façon dont une abeille perçoit la couleur lorsqu’elle détecte la présence d’une fleur.

Elles ont dans les yeux trois pics de sensibilité différents (jaune-vert, bleu et ultraviolet) et ne voient par les fleurs de la même façon que nous. Dans un dossier paru dans Pour la Science, les chercheurs-euses botanistes Aline Raynal-Roques et Albert Roguenant ont tenté de recréer la façon dont les abeilles (famille des hyménoptères) perçoivent leur environnement.

fleur bourrage à la lumière ultraviolet

Photos : Aline Raynal-Roques, Albert Roguenant

À la différence de nous, elles sont sensibles aux rayonnements ultraviolets présents dans la lumière du jour. En éclairant une fleur uniquement à ce type de source lumineuse, un observateur humain peut alors se faire une idée de la perception de l’insecte.

« Les ultraviolets sont en partie absorbés par les structures et pigments des différents organes floraux ; ce rayonnement incident est partiellement converti (par photoluminescence) en lumière visible réémise. », explique le dossier.

fleur de ciste à la lumière ultraviolette

Photos : Aline Raynal-Roques, Albert Roguenant

Grâce à un Nikon D700 et deux tubes lumineux « fluocompacts », les deux chercheurs ont effectué plusieurs prises de vue dans le noir complet et sur plusieurs types de fleurs. À l’éclairage ultraviolet, les plantes révèlent des couleurs irisées et explosives très nettement différentes de celles perçues à la lumière du jour. Les clichés révèlent également les cheminements lumineux guidant les insectes vers les organes reproducteurs des plantes, sortes de « balises » dont le rôle est semblable à celles utilisées dans les aéroports, soulignent les deux chercheurs. Bluffant !

millepertuis à la lumière ultraviolette

Photos : Aline Raynal-Roques, Albert Roguenant

Pour accéder au dossier dans son intégralité, c’est ici.

Ajouter votre commentaire

En ce moment

  • IA : ce qu’il faut suivre en 2018

  • Rencontre avec Olivier Ezratty : qu’attendre du CES ?

  • Top 9 des médias qui changent la donne

  • Les annonceurs s’attaquent aux failles de YouTube

revue13
Voir le monde comme le voit une abeille : c’est très beau !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *